UA-32030526-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/07/2012

Homme-oiseau

homme oiseau,gérard collas -sculpteur-assemblage-art singulier-

ht 40cm/ larg 40cm/ ép 8cm

Commentaires

Un vrai moment de plaisir quand je découvre ici une nouvelle sculpture.... comment fait tu ? ou trouves tu le temps pour creer toutes ces jolies sculptures... j'essaye depuis longtemps des assemblages... je les pense dans ma tete, je les dessine somairement et au moment de passer a l'execution il y a toujours quelque chose qui cloche et qui fait que je n'aboutis a rien, soit il manque une pièce essentielle pour faire tenir le tout, soit mon projet était mal refléchi et je ne m'en aperçois qu'au moment de la réalisation, alors je m'enerve plutot que de me faire plaisir en découvrant que le résultat n'est pas a la hauteur de ce que j'avais dans ma tete, et le pire je me retrouve avec "des quantités d'essais" sur mon bureau ou a la poubelle grrr!!!!!! bref je sais le travail qu'il faut pour arriver a une sculpture réussie, alors bravo a toi!! surtout que cet homme oiseau est superbe!!!! est ce facile pour toi??? As tu de suite le résultat escompté ???? en tout cas j'aime beaucoup !!!! bravo, bravo!!!! m'autorises tu a te mettre en lien sur mon blog ???? douce journée!!!!!

Écrit par : kartiboo | 05/07/2012

Merci encore pour tes si gentils commentaires.
Lorsque tu décris ta façon de travailler, peut-être pourrais-tu essayer une méthode plus spontanée et utiliser la part d'enfance qui est manifestement bien présente dans tes peintures. Laisse tomber les dessins et les études préparatoires. Place les objets à assembler autour de toi. Choisis-en un comme point de départ, il doit te faire penser à quelque chose, t'inspirer un chemin... Puis, tu places un à un les éléments par essais successifs. Il s'agit de découvrir peu à peu ce que tu fais. Cette façon de faire questionne sa propre capacité à l'émerveillement et nécessite un certain lâcher prise. La volonté préalable de faire quelque chose de précis nous prive de tout ce que la matière (les objets) nous inspire dans le processus de création.
Voilà, les mots sont pauvres comparés à la réalité des choses. J'espère que cette petite approche de mon travail te sera utile.
Je suis d'accord pour que tu mettes mon blog en lien sur le tien et je t'en remercie.
Cordialement,

Gérard.

Écrit par : Gérard Collas | 10/07/2012

Les commentaires sont fermés.